PARCO SCHERRER

PARCO SCHERRER

Un voyage émouvant dans le temps et l’espace, où passé et présent, histoire et nature, se mêlent harmonieusement.

En 1930, au bord du lac et au pied du Mont Arbòstora, se trouvait une petite maison vétuste et son étable, en amont de laquelle s’étendaient des pans de colline couverts de vignes et de châtaigniers. Arthur Scherrer, un artiste jardinier, acheta à l’époque le bâtiment et lee colline situé en amont. Il rénova d’abord la maison et la transforma en une splendide demeure de style architectonique et il créa au fil des ans son «Jardin des merveilles». Les pentes et les terrasses du parc sont recouvertes des cyprès, camélias, camphres, eucalyptus, cèdres, bambouseraies; tout plantes exotiques et orientales que il avait pu admirer lors de ses voyages professionnels. Inspiré par les paysages et les cultures d’Orient, il ne se limita pas à en reproduire la végétation sublime. Il réalisa année après année des reproductions à échelle réduite de différents temples du monde méditerranéen et des pays exotiques. En fait, le parc est organisé en deux secteurs avec deux styles prédominants: le style méditerranéen et le style asiatique. Le parcours traverse tout d’abord les terrasses des jardins méditerranéens de style Renaissance et Baroque, enrichies de statues. Il se poursuit à travers des haies de bambous dans le paysage oriental, très surprenant en raison de la présence d’édifices thaïlandais, arabes et indiens, entourés de la flore caractéristique de ces régions. Le panorama depuis le parc embrasse le golfe italien du Ceresio, les collines de la province de Varèse et la plaine du Pô.